Bonjour à tous,

J’ai récemment reçu plusieurs questions concernant mon alimentation, je voulais justement écrire un article sur le végétarisme donc ça tombe à pic.

Tout d’abord la différence entre végétarien, végétalien et vegan.

– Végétarien : Individu qui exclut de son alimentation viande, poisson et fruit de mer.

– Végétalien : Individu qui ne consomme aucun produit d’origine animal (pas de produits laitiers, d’oeufs ou de miel en plus du régime végétarien).

– Vegan : Le véganisme est plus une conception morale et éthique. Il faut savoir qu’un vegan en plus d’adopter un régime végétalien exclut absolument tous les produits issus des animaux comme la laine et le cuir. Evidemment l’utilisation des animaux dans les loisirs est également dénoncer dans la communauté vegan (le cirque, l’équitation, les zoos).

Maintenant que tout est clair dans nos petites têtes, pourquoi du jour au lendemain on déciderait d’arrêter de se faire plaisir avec du bacon et un bon gros burger juste pour les beaux yeux d’un porcelet?

1) LES ANIMAUX NE SONT PAS STUPIDES

Tout d’abord il faut bien comprendre que nos « amis » les bêtes sont des êtres vivants, avec des émotions. Une vache est profondément triste quand on lui arrache son bébé veau qui va finir au rayon boucherie dans nos hypermarchés (on va tout de même pas le plaindre il aura vécu 6 mois) ! 

Le but n’est pas de nous transformer en Brigitte Bardot mais d’avoir conscience qu’acheter de la salade et du jambon c’est différent…Le cochon aura passé sa pauvre existence dans une cage minable, à être égorgé dans des conditions terribles et pour 90% des cas encore conscient après avoir été découpé (miam miam croque monsieur au menu pour tout le monde ce soir). N’oublions pas au passage qu’un cochon est plus intelligent qu’un chien.

2) NIVEAU SANTÉ

Je ne suis pas nutritionniste et je ne dis pas que manger de la viande c’est mauvais pour la santé…Je dis simplement qu’on peut trouver des équivalents en terme nutritive.

J’ai remarqué en étant végétarienne qu’on est plus facilement dirigé vers des options plus saines. Dans un burger végétarien le steak est fait à base de lentilles et de haricots rouges par exemple. La bolognaise est cuisinée à base de légumes ou de soja…C’est un vrai délice.

Les aliments « morts » ont un impact négatif sur notre santé mental, la vidéo de Laura Marie l’explique très bien.

3) ET NOTRE BELLE PLANÈTE DANS TOUT ÇA?

L’élevage est responsable de 14.5% des gaz à effet de serre dans le monde. J’avais même lu qu’un végétarien qui ne fait pas du tout attention à ses déchets, polluera 20 fois moins au cours de sa vie qu’une personne carnivore qui fera très attention. Alors si on s’en fou totalement des animaux, pensons à notre copine la terre, qui meurt petit à petit sous nos pieds. 

 

Le but n’est pas de vivre dans la frustration et de faire une leçon de morale. Mais nous devons prendre conscience de l’impact qu’à l’industrie de la viande et de la pêche sur les animaux, sur la terre et sur nous. 

Chacun doit avancer à son rythme et faire de son mieux. Si vous décidez par exemple de manger de la viande une fois par semaine c’est déjà un grand pas. Ne vous privez pas, essayez simplement d’allier vos convictions avec ce qui sera le mieux pour votre santé.

Je ne suis pas d’accord avec ceux qui prétendent que le végétarisme est un effet de mode. Sachez que les végétariens sont beaucoup moins touchés par le cancer, alors si c’est un effet de mode et bien qu’il perdure le plus longtemps possible. Je perçois ces « nouveaux » modes alimentaires comme une évolution très positive pour les générations à venir.

Qu’en pensez-vous?

Publicités