La France est pour beaucoup synonyme de bonne bouffe, bons vins, paysages variés, ski / soleil / océan…Nous avons tout et pourtant nous sommes des milliers de français à s’expatrier chaque année pour tenter notre chance à l’étranger.

L’herbe serait-elle plus verte ailleurs?

Story time :

Cela fait maintenant 4 ans et demi que je vis au Royaume-Uni. En termes de dépaysement il y plus exotique et foufou je vous l’accorde.

Cependant plus le temps passe et plus je me sens étrangère dans mon propre pays. J’aime la France, elle représente mon éducation, mes racines, ma famille et mes amis mais j’ai toujours su que je serais plus épanouie ailleurs.

Au début je souhaitais simplement partir pour améliorer mon anglais, puis 4 ans et demi plus tard…J’ai appris beaucoup de chose sur la culture et il n’a pas toujours été évident de comprendre le comportement des anglais. Puis on s’adapte, par exemple dire les choses franchement sans tourner autour du pot pendant 2h, peut être vécu comme une agression de l’autre côté de la manche.

Au travail il faut d’abord mettre en avant tout ce qui est super pour venir expliquer ensuite un problème qu’on peut rencontrer, ne jamais hésiter à prendre des pincettes.

De même pour le sarcasme il n’est pas compris par tous malgré la bonne réputation de l’humour anglais.

 

screen-shot-2016-12-05-at-15-15-44

Partir c’est sortir de sa zone de confort :

Fini le petit bar du coin qu’on connaît si bien, les bons gratins dauphinois et les plats du jour dans notre brasserie habituelle. Place au pub du vendredi soir avec une pinte de bière debout dans une rue blindée de monde car aucune terrasse en vue !

 

Screen Shot 2016-12-05 at 14.26.02.png

Vivre à l’étranger c’est s’enrichir, il n’y a pas un jour ou je n’apprends pas un nouveau mot ou une nouvelle expression en anglais. Je suis toujours bluffée pour la courtoisie et le civisme de mes petits rosbeefs. Une femme enceinte n’a pas fait un pas dans le métro que 10 personnes se lèvent pour lui laisser un siège. Je trouve les habitants globalement plus sympathiques et positifs qu’en France.

De nouvelles opportunités :

Vivre à l’étranger est un excellent moyen de parfaire son CV sans se cantonner à une zone géographique. Les startups poussent comme des champignons dans tous les pays européens c’est le moment d’en profiter et de pouvoir travailler avec des jeunes du monde entier.

Avec une simple licence en poche je n’ai jamais connu le chômage à Londres, mes employeurs n’ont jamais hésité à me confier des responsabilités. Financièrement cela a été très avantageux également de travailler à l’étranger et dans de petites structures puisque les évolutions vont vites et j’ai pu doubler mon salaire en 3 ans. La hiérarchie est beaucoup moins stricte qu’en France, il est presque courant d’aller se bourrer la gueule au pub avec son boss le vendredi soir !

Je pense sincèrement que tout le monde peut s’en sortir et avoir une vraie « success story » si on s’en donne les moyens.

 

Screen Shot 2016-12-05 at 15.24.17.png

Je n’ai jamais regretté ma décision d’être partie et je reste très positive quant à l’avenir qui m’attend.

 Et vous avez-vous déjà pensé à tout quitter pour tenter votre chance à l’étranger?

Publicités