La frustration de l’ego

Cher ego,

Voici comment te décrit Wikipédia ‘la représentation et la conscience que l’on a de soi-même.’

Cher ego, tu es pourtant bien plus complexe que ça, tu es cette petite voix peureuse, angoissée pleine de jugements dans la tête des êtres humains. Tu nous fais croire que nous sommes un travail, un statut social, un âge, une apparence physique, un avis. Tu passes ta vie à vouloir convaincre les autres de penser comme toi, et tu as peur de mourir si quelqu’un à des opinions différentes des tiennes. Tu es une fausse vérité, tu gardes toujours le contrôle, tu n’as finalement pas bien confiance en toi cher ego ! Tu aimes aussi te comparer, scruter chaque détail physique et psychologique chez les autres et chez toi pour exister.

Cher ego, tu es cette fierté mal placée, ces excuses jamais données, ce pardon jamais accordé, tu es cette agressivité passive qui te fait souffrir. Tu titilles les egos des autres et tes mots sont des maux.

Tu es à ton apogée lorsque tu prends plaisir à rabaisser à anéantir l’ennemi qui t’empêche de briller, car tu ne supportes pas la concurrence.

Heureusement la méditation, le sport, la lecture, les moments de bonheur te font taire.

Et si demain je ne t’utilise plus ? J’arrête d’être un travail, un statut social, un âge, une apparence physique, un avis ? Et si je décide d’être mon moi le plus profondenfoui sous ma poitrine ? Et si je profitais uniquement du moment présent, sans remuer le passé et m’angoisser du futur ? Et si je décidais d’écouter attentivement lorsque les autres parlent sans attendre mon tour ? Si j’acceptais la vie sans résistance car je n’ai pas le contrôle sur les événements mais uniquement sur mes pensées ? Et si je m’aimais fort même les jours où j’ai l’impression d’avoir tout raté ?

Cher ego, tu es utile pour traverser la route, pour aller chez le médecin quand on se sent malade, pour faire mes comptes à la fin du mois, pour conduire et éviter les accidents au volant. Mais pour le reste ne m’en veut pas, j’aimerais me faire confiance et que nos chemins se séparent.

11 commentaires sur “La frustration de l’ego

  1. Cool…Mais je pense aussi que l’ego a sa raison d’être, mais il faut apprendre à l’accepter et surtout à savoir quoi prendre et quoi ne pas prendre de lui

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s